Angélique Kerber partage les raisons de son Madrid Retrait

By | 05/09/2019

Lors d’une conférence de presse, Ang%C3%A9lique” kerber a> annoncé son retrait de l’Open de Madrid. La joueuse allemande devait affronter Petra Martic mardi, mais elle s’est tordue la cheville lors d’une séance d’entraînement. “Je courais et puis j’ai un peu tordu et j’étais …

Parce que je sais que vous ne savez jamais rien sur terre battue, et ensuite nous avons vérifié. Mais je rentrerai chez moi ce soir ou demain matin et je verrai. Et je vais juste, oui, parler avec mes médecins et tout et tout vérifier, mais je vais bien sûr essayer de retourner le plus vite possible au tribunal.

Mais oui, pour être sûr et sur terre battue, il faut être à 100% pour courir et tout le reste. Donc, c’est pourquoi, oui, ce n’est bien sûr pas une décision facile, surtout ici à Madrid. C’est toujours pour moi particulièrement difficile de me retirer des tournois et j’entends, j’ai tout essayé aussi avec les physios, avec ma physio et mon équipe, et moi nous décidons d’accord, la saison de la terre battue a encore quelques semaines à venir, nous avoir beaucoup de choses à faire et toujours être vraiment en sécurité et à ne pas faire, comme, le surentraînement, les ovations et les excès.

Oui, j’ai dit ok, c’est peut-être mieux de l’épargner “, a déclaré Kerber. Interrogée sur l’ampleur de sa douleur, la native de Brema a répondu:” J’ai essayé. J’ai essayé. Je ne peux pas vraiment marcher sans douleur, c’est pourquoi j’ai vraiment dit d’accord, il vaut mieux ne pas le risquer car je le sens quand je marche et ce n’est pas un bon signe pour aller au tribunal et tout donner, deux ou trois heures écoulées là-bas.

Même si je marche, je ressens la douleur, alors cela est arrivé il y a quelques heures. “” Bien sûr, ce n’est pas la meilleure préparation pour un terrain en terre battue. Je pense que c’est le pire que j’ai jamais eu (sourire) et j’attendais avec impatience cette année la saison des courts en terre battue. C’est d’abord avec le virus, maintenant avec la cheville, ce n’est pas vraiment bon signe pour le moment.

Mais j’essaie. Il me reste encore une semaine à Rome, alors je rentre chez moi en essayant de faire tout ce que je peux pour être le plus rapidement possible sur le court et nous avons encore quelques semaines, alors j’espère que oui, je peux être prêt pour les prochains grands.