Astra Sharma se penche sur la saison 2019

By | 04/24/2019

Tennis – Astra Sharma, âgée de 23 ans, a été l’un des joueurs les plus novateurs de la saison 2019 et la joueuse australienne a déclaré que son année s’était déroulée exactement comme elle l’espérait. Sharma a déclaré à Tennis Australia: «La course a été très bonne pour moi et je pense que je prends ça avec beaucoup de gratitude et beaucoup de respect, parce que je sais que ce n’était pas facile, et ce n’est pas facile à reproduire. – Je ne m’y attendais pas, mais j’espère bien pouvoir le faire.

En regardant en arrière, c’est exactement ce que j’espérais, faire confiance à mon processus, ne pas trop penser au classement – en fait, je ne fais que peu de suivi de mon classement. C’est un bon outil pour participer à des tournois mais à la fin de la journée, je veux continuer à me placer dans des positions où je joue contre les meilleurs joueurs et où le classement me permet essentiellement de le faire, ce dont je suis reconnaissant ».

Le joueur de 23 ans s’est qualifié pour l’Open d’Australie en janvier et a atteint le deuxième tour en simple. Il a également atteint la finale du double mixte avec John-Patrick Smith. Elle a également remporté un titre ITF au Mexique en mars et a grimpé au numéro.

138 au classement singles dans le monde. En parlant des raisons de son progrès cette année, Sharma a déclaré: “Je pense que ma perte me permet d’apprendre beaucoup plus rapidement. Je suis vraiment bon, je pense maintenant à isoler ce sur quoi je dois travailler, puis à le tirer et à devenir vraiment spécifique dans les pratiques.

Le processus est ardu et dévoué, mais avec une spécificité beaucoup plus grande. Nous avons tous de bons coups droits, revers et volées, mais si je peux simplement tirer un coup et être comme, c’est ce que je n’ai pas exécuté – je peux l’exécuter à 70% et c’est assez efficace, mais je veux être capable de le faire à 95% et qu’il soit encore plus efficace.

Il s’agit d’améliorer ce que j’ai et, sans aucun doute, ces matches (au niveau de la WTA) exposent mes faiblesses. Ce n’est pas un découragement – pour moi c’est plutôt bon, c’est ce avec quoi je dois revenir en cour, et la prochaine fois, je veux pouvoir me présenter devant un tribunal et savoir que j’ai fait le travail à ce sujet et c’est bon. ne me dérange plus et ne colmate pas tous ces petits trous et fuites dans mon jeu. ”