ATP Barcelone: ​​Fritz, McDonald, Fucsovics et Mayer atteignent Deuxième round

By | 04/22/2019

Leonardo Mayer, qui participe à Barcelone pour la troisième fois, a lancé la campagne en battant Marius Copil 6-3, 6-7, 7-5 en deux heures et 36 minutes, assurant ainsi la neuvième victoire de la saison. L’Argentin n’a gagné que six points de plus que son rival et a gardé les cinq points de rupture pour conserver son service intact et monter la pression sur Copil, qui a donné son meilleur dans les sets deux et trois avant de frapper la porte de sortie après avoir perdu le service au dernier match du match. .

Leonardo a brisé le jeu lors du premier match aller pour ouvrir une avance de 3-0, défendant quatre points d’arrêt à 3-1 et offrant deux solides prises pour un 6-3. Ils ont sauvé les quatre points de break du deuxième set pour atteindre le point décisif que Copil a revendiqué 7-3 après trois mini-pauses, envoyant le match dans une décision et prolongeant ses chances contre le meilleur porteur d’argile.

Néanmoins, Mayer a laissé le deuxième set derrière lui et a livré du tennis solide comme un marteau dans la décision, en attendant une occasion au retour et en le trouvant à 6-5 lorsqu’il a obtenu une pause à l’amour pour franchir la ligne d’arrivée et se qualifier. le deuxième tour.

Jan-Lennard Struff n’a eu besoin que de 51 minutes pour écarter un joueur qualifié de Hugo Dellien 6-3, 6-1 avec un affichage dominant en service et en retour, perdant 14 points en huit matchs de service et sauvant les trois points de pause. De son côté, Dellien n’avait plus rien dans le tank après le tour de qualification, cédant 46% des points derrière le coup initial et souffrant de quatre interruptions sur autant de chances qu’il a données à l’Allemand.

Jan-Lennard a ouvert le score avec une pause dans le quatrième match. Il a attrapé trois fois de suite dans le deuxième rang pour franchir la ligne d’arrivée avec style et remporter la dixième victoire de la saison. Marton Fucsovics a battu Denis Kudla 6-4, 6-1 en une heure et 17 minutes. Il a résisté à deux points de la pause et a été solide au retour avec neuf occasions de coup sûr, convertissant quatre d’entre elles pour contrôler le tableau de bord 3-3 dans le premier set quand il a cassé pour la première fois.

Dans la bataille des jeunes américains, Taylor Fritz a poursuivi là où il était à Monte Carlo, renversant Reilly Opelka 6-3, 6-4 en seulement 55 minutes pour le septième triomphe de 2019. Fritz a bien joué. Il n’a jamais fait face à un point de rupture et il a fait la différence lors du deuxième service du rival, créant quatre occasions de coup sûr et en prenant une à chaque manche pour se qualifier pour le second tour.

Le premier set n’a duré que 25 minutes et nous avons vu huit bonnes prises des deux côtés et un match de service en jeu pour Reilly lorsqu’il s’est brisé à 15 après une mauvaise volée à 2-3. Centré et composé dans ses jeux, Fritz a frappé trois vainqueurs du service lors du neuvième match pour un 6-3, renforçant la confiance avant le deuxième set. Il s’est cassé au troisième match avec un magnifique vainqueur qui lui a valu un set et une rupture. .

Servant la victoire à 5-4, Taylor a tiré un coup droit pour conclure le match et marquer une autre belle victoire sur sa surface de prédilection, la troisième en deux semaines. Mackenzie McDonald a remporté la première victoire de l’ATP sur terre battue, évincant Taro Daniel 6-2, 6-2 en seulement 67 minutes afin de prolonger sa bonne performance jusqu’à présent en 2019.

L’Américain a dominé derrière le tir initial, perdant neuf points en huit matchs de service pour éviter les points de cassure et avoir la chance de pousser fort au retour où il a pris la moitié des points pour créer dix occasions. Daniel en a sauvé six, mais Mackenzie a fait suffisamment de dégâts pour rester tout le temps devant, prenant les quatre derniers matchs de la première manche et sceller le contrat avec un vainqueur en cross cross à la huitième de la deuxième manche pour la place en Deuxième round.