La foule du French Open ne s'est pas bien comportée dans l'édition 2009 de Rafael Nadal perte – Toni

By | 05/05/2019

Lors d’une téléconférence, l'” oncle de nadal> Toni, a expliqué à quel point le fait de gagner ou de perdre donne au public une perspective différente du joueur de sport. Le joueur de 58 ans s’est rappelé de la défaite de Nadal contre Robin Soderling lors du match de quatrième tour de Roland-Garros 2009.

“La foule française était plutôt mal éduquée”, a reconnu Toni. “Des années après, j’ai vu la plus grande ovation sur un court de tennis que je connaisse. Les gens apprécient l’effort, l’équité. Vous devez essayer de gagner de manière correcte.

Je rouge Cantona en disant que pour Sir Alex Ferguson, gagner n’était pas la chose la plus importante mais la seule chose qui importait. Je pense que c’est une erreur. Vous devez essayer de gagner sans tricher, en donnant le meilleur de vous-même. Si vous perdez, être capable d’accepter la perte de manière normale. ”

Pour Toni, être la bonne personne est la clé: “À Milan, lors d’une conférence, j’ai commencé à parler après que quelqu’un vous ait dit que si vous demandiez à un père de choisir entre avoir un fils éduqué ou un fils qui remporte l’Open de France, il Choisissez celui qui gagne le French Open.

Et je lui ai dit que c’était une fausse, mauvaise question. Il est beaucoup plus facile de gagner le French Open en étant bien éduqué qu’en mauvais élève. “En parlant de son académie, Rafael Nadal dit souvent que les enfants qui y vont peuvent avoir une vie plus organisée que celle qu’il avait quand il était petit.

Dans une interview, son oncle Toni a rappelé l’enfance occupée de Nadal. “Rafa a moins étudié, il a suivi le cours normal jusqu’à 14 ans.”