Stefan Edberg: «Roger Federer était un défi extrême pour moi'

By | 04/26/2019

Dans une interview accordée à NRZ, Stefan Edberg a rappelé sa coopération avec Roger Federer . Sous le guide du Suédois, le natif de Bâle est revenu sur ses victoires et a atteint trois finales du Grand Chelem entre 2014 et 2015. Edberg a minimisé ses louanges.

«Un mentor n’est pas un homme miraculeux, mais un soutien neutre. Roger a estimé qu’à la fin de 2013, il devait changer de jeu. Il a rompu ses routines, il a joué plus agressif sur le terrain. J’ai beaucoup aidé avec toutes ces choses », a-t-il déclaré.

Edberg a ajouté à propos de la nouvelle génération: «Je voudrais voir un gars sortir de bonne heure. Peut-être Zverev, l’Autrichien Dominic Thiem ou le Sud-Coréen Hyeon Chung, qui a concouru contre Roger Federer à Melbourne en demi-finale.

Au sujet de sa relation avec Boris Becker, Edberg a déclaré: «À l’époque, c’était une grande rivalité, cela me plaisait. Nous nous sommes poussés sur le terrain et nous nous sommes améliorés. Nous étions différentes personnalités. Le tennis a bénéficié de Boris et de moi aussi.

Boris est un nom familier, même aujourd’hui. Nous sommes très détendus et nous nous comprenons bien. ‘ Becker est devenu le chef du tennis allemand masculin. Edberg pourrait-il faire quelque chose de similaire en Suède? ‘Nan. Le travail dans l’Association est synonyme de politique.

Ce n’est pas pour moi. Quelque chose doit être fait. Mais je ne vois pas de nouveau Borg, Wilander, Soderling, car les bons entraîneurs manquent et la bonne mentalité des jeunes joueurs aussi “, a conclu le Suédois A LIRE AUSSI: Rafael” nadal: des joueurs pires que david ferrer a remport le titre du grand chelem>