Verdasco: 'Je ne suis pas habitué à prendre des pauses comme Roger Federer, Rafael Nadal do '

By | 05/09/2019

Dans une interview accordée à Marca, Fernando” verdasco a> commenté sa paternité. Le mois dernier, l’Espagnol et son épouse Ana Boyer sont devenus les parents d’un fils. Quand on lui a demandé s’il aimerait voir son enfant devenir joueur de tennis à l’avenir, Verdasco: «Cela me passionne mais ce n’est pas la priorité.

J’ai eu le désir d’avoir une famille pendant un moment. Je voulais avoir des enfants avec Ana après le mariage de l’an dernier. J’ai toujours beaucoup aimé les enfants, j’ai toujours été une personne très familiale. J’ai 35 ans et je pense que c’est un bon âge pour avoir des enfants.

Peut-être que dans un an ou un an et demi, il aura compris que je joue au tennis. “Qui change de couche à la maison?” Parfois moi, parfois Ana. Il est clair qu’elle le fait plus parce que je suis plus occupé avec les séances d’entraînement.

Une fille nous aide aussi surtout lorsque nous participons à des tournois. Tant que je jouerai au tennis, cette personne sera la clé. »Verdasco a conclu en déclarant:« Je pense que je me débrouillais bien parce que je m’entraînais fort.

Mais j’ai noté le manque de compétition, de rythme pour arrêter cinq semaines car pour moi ce n’est pas quelque chose de normal. Je ne suis pas habitué à cela, comme Roger Federer, Novak Djokovic et Rafa Nadal, qui ne jouent pas en juin et en février.

A Marrakech, j’ai senti que je venais plus tard à toutes les bals et j’étais mal à l’aise pendant tout le match. Je n’ai pas bien fait à Monte-Carlo non plus. À Barcelone, je me sentais beaucoup mieux. ”